L'approche intégrée EDS (AI-EDS): les campus comme laboratoires vivants (2020)

Depuis 2016, l'Institut EDS développe une nouvelle approche intégrée pour faciliter les collaborations entre différentes disciplines et renforcer le développement des compétences pratiques et des compétences clés nécessaires pour résoudre des problèmes concrets de développement durable : l'AI-EDS. Elle vise à contribuer à l'accélération de la transition vers un système de développement fermé et cyclique, en s'appuyant sur les cadres de mobilisation des connaissances les plus récents dans le domaine : le concept de Limites Planétaires, le concept de Socle Social, les Objectifs de Développement Durable, les Compétences Clés en Durabilité et la gouvernance multiniveaux. Malgré le large consensus et la robustesse des connaissances scientifiques qui sous-tendent tous ces cadres, ils ne sont pas suffisamment connus au-delà de leur propre champ de connaissance. Afin de faciliter leur diffusion et leur appropriation par toutes les disciplines et acteurs concernés par la transition vers la durabilité, l’AI-EDS les intègre dans un schéma comme un outil qui peut être adapté à différents défis de développement dans différents contextes. Au cours de sa première année de mise en œuvre (2016-2017), les chercheurs et étudiants membres de l'Institut ont participé à une série d'activités majeures de co-création avec des membres du personnel de l’Université Laval, des organisations gouvernementales ainsi que des représentants de la société civile. Ils ont posé un diagnostic sur la pérennité du campus et imaginé des solutions innovantes pour un « Campus laboratoire vivant » à travers les opérations, l'enseignement, la recherche et les services aux collectivités. Au cours de la deuxième année (2017-2018), le transfert de l'AI-EDS a commencé à travers des ateliers similaires avec un partenaire universitaire au Sénégal (UADB). Cet article présente les cadres théoriques et méthodologiques de l'AI-EDS et les résultats des deux premières années au cours desquelles les universités ont été imaginées comme des laboratoires vivants pour la promotion et la mise en œuvre des ODD.

Guide d’action : Accompagner une démarche intégrée de DD en milieu scolaire (2020)

Élaboré par l’Institut EDS en collaboration avec la Chaire de leadership en enseignement des sciences et développement durable de l’Université Laval dans le cadre du projet pilote pour modéliser l’accompagnement des organismes scolaires vers une démarche de développement durable pour le compte du Ministère de l’Éducation du Québec (MEQ). Ce projet s’inscrit dans la Stratégie gouvernementale de développement durable 2015-2020 et dans le Plan d’accompagnement du réseau scolaire en matière de développement durable (MEES, 2016) et vise à contribuer à l’indicateur du volet administratif de ce plan, qui concerne le taux d’organisations scolaires ayant adopté une démarche de développement durable, sachant que ce volet est indissociable du volet pédagogique du plan d’accompagnement. L’objectif du projet est donc d’accélérer le processus d’adoption de démarches volontaires en la matière dans le milieu. Ce guide recueille ainsi les principaux résultats du projet pilote et vise à fournir aux lecteur.trice.s des exemples pouvant servir d’inspiration et des éléments pour définir leur feuille de route pour l’élaboration d’une démarche de développement durable.

Six transformations pour atteindre les ODD (2019)

Dans ce document de travail du Sustainable Development Solutions Network (SDSN), basé sur l’article publié dans la revue Nature Sustainability par six sommités mondiales des ODD, les auteurs présentent six transformations comme éléments constitutifs pour atteindre les ODD :

  1. Éducation, genre et inégalités;
  2. Santé, bien-être et démographie;
  3. Décarbonation de l’énergie et industrie durable;
  4. Alimentation, terres, eau et océans durables;
  5. Villes et communautés durables;
  6. Révolution numérique pour le développement durable.

Chaque transformation met en lumière les investissements prioritaires et les difficultés en matière de réglementation qui nécessitent l’action concertée de certaines parties de l’État et des gens des affaires ou de la société civile. Tout en respectant la forte interdépendance entre les dix-sept ODD, il est possible de mettre en œuvre les transformations à l’intérieur des structures de l’État. Le présent document expose également un plan d’action axé sur la contribution nécessaire de la science à la conception, à la mise en place et au suivi des transformations relatives aux ODD.

Rapport de la rencontre Génération ODD (2018)

La société canadienne s’est mobilisée en vue d’agir sur les ODD.  Waterloo Global  Science Initiative (WGSI) souhaite renforcer ce mouvement par son initiative Génération ODD. C’est grâce à ce processus que la WGSI a élaboré la publication du rapport de cette rencontre pour contribuer aux collectivités qui souhaitent aller sur la voie du développement durable. Ce rapport présente les résultats du Sommet réalisé du 22 au 25 avril 2018 avec les parties intéressées partout au Canada, dont l’Institut EDS. Les échanges et discussions lors du sommet se sont organisés en quatre sections : les écosystèmes et la planification de la collectivité, les partenariats, la responsabilité, ainsi que le financement et la stimulation de l’innovation pour les ODD.