Dossier spécial - Villes et communautés durables

Retour sur l’atelier « Leaders ODD pour l’action étudiante » du Together | Ensemble 2020

L’atelier « Leaders ODD pour l’action étudiante » qui s’est déroulé le 22 mai 2020 lors de l’événement pancanadien Together | Ensemble 2020 avait pour objectif d’outiller les étudiants à la construction d’un réseau au sein de leurs campus pour l’atteinte des objectifs du développement durable.

L’atelier s’est construit autour de l’échange entre des leaders étudiants canadiens pour le partage d’expérience entre campus. Cet atelier a été proposé et organisé par le réseau Sustainable Development Solutions Network – Youth (SDSN Youth), un réseau mondial des Nations Unies visant à propulser la collaboration entre universités, collèges, centres de recherche et institutions, pour explorer des avenues et des actions concrètes pour le développement durable. L’activité a réuni 36 participants provenant de 18 institutions universitaires de six provinces du Canada. L’organisation de l’activité a été chapeautée par deux alliances étudiantes, la Sustainable Development Goals Alliance (SDGA) et l’Alliance étudiante en développement durable de l’Université Laval (AÉDDUL), et la coordonnatrice générale du réseau SDSN Youth Canada, basé à l’université de Waterloo.

Méthodologie : La démarche intégrée EDS

L’approche utilisée lors de l’atelier a été la démarche intégrée de l’institut EDS (1). Cette approche, en trois phases, facilite des échanges collaboratifs et interdisciplinaires. La première phase, le « diagnostic » permet aux participants d’analyser la situation de départ et d’identifier les points clés à aborder. La seconde phase est la « mobilisation ». Elle a pour objectif la prise en compte des connaissances, connexions et ressources nécessaires à la recherche de solution. Enfin, la dernière phase est « l’idéation ». Il s’agit du processus de conception et d’élaboration collective de nouvelles idées. Ainsi, l’objectif était de déclencher la réflexion auprès des participants grâce à la démarche intégrée EDS. Il n’était pas question ici que les participants trouvent des solutions durant l’atelier, mais de les amener à entamer la réflexion en aiguillant leurs questionnements sur des expériences partagées et des échanges entre étudiants de différents horizons.

Ateliers collaboratifs

De ce fait, la première phase de l’atelier « diagnostic » a pris la forme d’une analyse SWOT (2). Cette phase visait une analyse contextuelle des forces et faiblesses des campus. Ainsi, divisés par groupes d’étudiants selon des critères géographiques, les participants devaient identifier les ressources potentielles et les limites à la réalisation des ODD au sein de leurs campus. Durant la phase de « mobilisation », les participants ont été divisés en quatre groupes pour assister à des séances d’information sur différents sujets ayant trait à la création d’un réseau universitaire pour les ODD.

Les quatre séances d’information ont touché aux thématiques suivantes : la planification de la relève, la construction d’un plaidoyer, la planification d’événements et le partenariat avec l’administration universitaire. La séance portant sur la planification de la relève visait à fournir aux participants les meilleures pratiques pour la transition et l’embauche d’étudiants afin d’assurer la durabilité de leurs projets de réseau. La session portant sur le plaidoyer a mis en exergue la méthode de promotion des enjeux de durabilité au sein des campus. Le plaidoyer est compris ici comme les activités portées par un individu ou un groupe d’individus afin d’influencer les décisions au sein d’institutions politiques, économiques et sociales. La troisième session, portant sur la planification d’événements, s’est concentrée quant à elle sur deux aspects clés de la préparation d’événements : l’impact social d’un événement et les aspects de logistique durable d’un événement. Enfin, durant l’atelier sur le partenariat avec l’administration universitaire, des leviers ont été proposés aux étudiants pour devenir des partenaires crédibles aux regards de l’administration. L’objectif de ces leviers est de créer une relation d’échange entre les réseaux étudiants et les administrations universitaires permettant de réfléchir à des stratégies englobantes pour le développement durable.

Finalement, lors de la dernière phase de l’atelier, « l’idéation », une discussion ouverte a amené les participants à réfléchir : sur la situation actuelle de leurs activités associatives autour des ODD dans leurs campus, sur les objectives qu’ils se sont fixés pour l’année universitaire à venir et sur l’identification des ressources partageables à l’échelle canadienne.

Retombées

L’atelier « Leaders ODD pour l’action étudiante » s’est construit comme un point de rencontre visant à encourager la connexion entre des leaders provenant de différentes régions du Canada pour l’échange et la collaboration, mais aussi des actions concertées à échelle nationale. La majorité des participants ont identifié à travers l’atelier un besoin de partage de bonnes pratiques pour la diffusion et l’application des ODD. Il a été soulevé, à travers l’atelier, que les échanges d’expériences ont permis l’émergence d’idée et de connexion entre les participants.

L’atelier a ainsi pris la forme d’un momentum pour le lancement d’un groupe sur les réseaux sociaux visant le partage des meilleures pratiques, la promotion des ressources et agissant comme amplificateur de la voix des jeunes en matière de développement durable. Ainsi l’activité « Leaders ODD pour l’action étudiante » est allée au-delà du partage et de l’échange d’expériences à l’échelle canadienne, et a pris la forme d’un événement initiateur d’un mouvement national des jeunes pour l’action et la mise en pratique des ODD au sein des campus canadiens.

Répartition géographique des participants.

Source : Workshop report, SDG Leaders for campus action

RÉFÉRENCES

(1) Dìaz, L. et Potvin, A., 2019. EDS Integrated Approach for Sustainability (EDS-IA): Campus as a Living Laboratory Experience. Universities as Living Labs for Sustainable Development. World Sustainability series, Springer Nature Switzerland AG.

(2) Learned, E., Christensen, C., Andrews, K. et Guth, W., 1965. Business Policy: Texts and Cases. Homewood, IL: Irwin.


Dans ce numéro










Partenaires de ce numéro